Actualités Padmasana

  • Reprise des Cours

    Les cours du mardi (18h30 à 20h) est comme les années précédentes, prioritaire pour les "habitués" mais...

  • L'eau

    L'eau   En hiver nous sommes invités à accepter le dénuement, le silence à l'image de la nature qui...

  • La Terre

    La terre La TERRE représente la stabilité et surtout une capacité d'accueil inconditionnelle à...

Forum

Calendrier

Décembre 2019
L Ma Me J V S D
1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31
soleil.png

La terre


La TERRE représente la stabilité et surtout une capacité d'accueil inconditionnelle à l'image de la planète Terre qui permet aux êtres humains de vivre au-delà de la « maltraitance » que nous lui infligeons. L'élément « Terre » fait allusion à nos appuis, nos valeurs, « nos essentiels », tout ce qui est « élémentaire » à notre croissance et à l'évolution de l'espèce humaine. Elle est représentée par le chakra racine : MOOLADHARA. Il est important donc de s'y référer à chaque inter-saison autant qu'à la période de l'été indien...

Les organes sollicités à cette saison (ou inter-saison) sont l’ESTOMAC qui extrait l’énergie des aliments ou des boissons et LA RATE. Le premier contrôle « le mûrissement » de la nourriture dont il permet ensuite l’acheminement vers la rate. Cette dernière « gouverne » leur transformation et assure le transport des essences de nourriture. Elle joue alors un rôle
indispensable dans le contrôle du sang. On dit qu’elle est « le grenier d’où sont issues les 5 saveurs », qu’elle abrite la pensée et serait donc « le siège de la raison », de la conscience morale, de l’esprit de synthèse et de la concentration.


En « absorbant » la nourriture (physique ou psychologique, intellectuelle ou émotionnelle) avec plus ou moins de facilité, l’estomac, nous rend capable d’être comblé dans la vie et abondant… au rythme saisonnier du « donner » et « recevoir » selon notre capacité à maintenir le flux des échanges avec le monde ! La rate, elle, en assurant le transport des substances nutritives dans tout le corps, nous donne la capacité du mouvement doux et rythmé, physique et spirituel.


A chaque inter-saison nous sommes donc invités à faire le point, à revenir « aux essentiels » pour voir où nous en sommes. Il s'agit de s’assurer de la solidité de nos valeurs, de la fiabilité de nos bases, de la logique de nos choix et de nos engagements dans la vie, pour aller ensuite plus loin vers notre évolution personnelle : « quels sont mes besoins ? », « qu’est- ce que j’ai ? », « sur quoi puis-je prendre appui ? ».
On s'aperçoit ainsi que les fonctions subtiles « éveillées » à travers cette saison, peuvent être complexes. On peut se référer dans un premier temps, aux trajets des méridiens de l'estomac et de la rate. Ainsi, on pourra proposer tout simplement,des postures de yoga plus ou moins faciles pour « soutenir » ces organes et faciliter leur travail d'épuration. Ce « travail » physique permettra toujours de rééquilibrer les fonctions physiologiques et de réguler certaines émotions avant d'entrer dans des apprentissages plus subtils.


 

EXEMPLE DE POSTURES DE YOGA POUR REGENERER L’ESTOMAC :

 

La posture du sphinx (variante de bhujangasana)

La posture du cobra en torsion (Tiryaka bhujangasana)

La posture de la demi-lune (Ardha chandrasana)

 


 

 

EXEMPLE DE POSTURES DE YOGA POUR REGENERER LA RATE :

 

La demi-posture en torsion (Ardha matsyendrasana) La posture en spirale de la tête au genou (Parivritti janusirshasana)

La posture de shiva - forme simple (Nataraj asana)

 

Afin d’équilibrer le corps tout en renforçant la confiance que l'on peut avoir de soi, on peut limiter les excès ou les manques en pratiquant tous les jours des mouvements doux et conscients de « pawanmuktasanas d'anti fermentation » et autres asanas proposés ci dessus ou à travers une séance type. 

Les exercices de respiration renforçant l'équilibre sont aussi à privilégier tel que «samavritti pranayama ».

En méditation, il est intéressant de parfaire « kaya sthairyam » pour l’immobilité à laquelle elle invite avec la stabilité du corps.

Pour renforcer ce travail méditatif on peut aborder le thème des BESOINS avec la différenciations entre « nos besoins et nos désirs » et l'observation de « nos forces et de nos faiblesses » avec la technique de SWAN

Le thème du yoga nidra sur « la terre » doit être celui de la CONFIANCE et après les étapes 1, 2 et 3, le décompte de respirations abdominales, le travail sur les paires opposées devrait se faire autour de « lourd/ léger », « somnolence (torpeur) / hyper-agitation (mentale) » et « insécurité/confiance ». Pour les images rapides, il faudrait veiller encore plus que d'habitude à la saturation du mental en enchaînant les propositions... jusqu'à l'image d'un « arbre » dans toute sa splendeur !

 

« Nous n'héritons pas de la terre de nos parents, nous l'empruntons à nos enfants. »


Antoine de Saint-Exupéry

 

On peut aussi tout simplement :

  • développer le sens du toucher (masser ou se faire masser), oser la sensualité,
  • favoriser la convivialité, le partage,
  • cultiver un bout de terre,
  • veiller à la qualité des nutriments et avoir un bon équilibre alimentaire c’est-à-dire :
    manger sobrement, sans trop mélanger les saveurs au cours d’un même repas car « les 6
    craintes de la rate » sont :
    - l’alcool,
    - le cru,
    - le froid,
    - les aliments trop sucrés
    - les aliments trop riches (gras),
    - les aliments humidifiant tels que les laitages, les agrumes et jus de fruits, les glaces…

« Il est préférable de manger comme un prince le matin, comme un marchand le midi et comme un pauvre le soir »

 

De façon plus subtile on peut étudier certaines correspondances entre cette saison et les qualités à rechercher. Symboliquement il faut bien comprendre que cette intersaison nous invite à « faire le point » et en touchant « ce que nous sommes » et comment nous vivons notre « relation au corps », elle doit nous aider à faire de plus en plus confiance à « l'intelligence de notre corps ».

Comme l’été indien est la saison des moissons, cette inter-saison nous renvoie à notre capacité à récolter les fruits de notre travail mais aussi à en redonner, si on veut, de nouveau, pouvoir en profiter… A la saison des récoltes, nous avons donc besoin de PARTAGE et d’échange dans la joie de vivre et dans le plus grand respect des uns et des autres à l'image d'AHIMSA « la non-violence », avant d'entrer dans la période de la décroissance de l’automne. Les émotions associées à cette saison sont directement liées au cycle naturel du « donner et recevoir » et bien souvent si l'on accepte de donner on reçoit au centuple ce qui a été offert...

Tout ceci permet de faire le lien avec l'écologie, cette qualité de respect de la terre dans l'exploitation que l'on peut en faire, sans excès, de façon à faire perdurer les cultures, à les optimiser sur le long terme au lieu de chercher du profit à court terme. Et si cette attitude s'applique à notre propre corps, on retrouve les qualités de SAUCHA « nettoyage », entretien de soi avec intelligence sans culte de la personne... La qualité de cette étape dépend donc des précédentes aussi car il ne faut pas oublier qu' « on récolte ce que l'on sème ».même si tout le problème des « mémoires » est justement de ne pas être capable de se souvenir de tout ce que l'on a semé !

Dans l'idée « d'enseignement par le corps », nous devons donc apprendre à ACCEPTER que TOUT est occasion d’évolution, de croissance et de compréhension. Que les expériences soient agréables ou désagréables, elles doivent être traversées pour apprendre… au rythme de « la danse de la vie »! Notre corporalité, l’état « de nos chairs » et le respect de nos BESOINS fondamentaux, est ainsi le reflet de notre qualité d’acceptation de notre corps et de notre capacité à nous aimer tel que nous sommes. D'où le lien qui peut être fait avec MOOLADHARA chakra.

L’hyperactivité peut être par exemple une compensation au manque de confiance en soi et en son potentiel avec un besoin de reconnaissance à assouvir alors que la léthargie serait la manifestation opposée à cette qualité de PRESENCE à laquelle l'énergie de la terre devrait nous amener : 

 

 

 

Une présentation des différentes enveloppes corporelles appelées les KOSHA, est aussi l'occasion de préciser nos différentes formes de besoins, classés sous forme d'une pyramide, celle de MASLOW :

 

LES KOSHA

LES BESOINS CORRESPONDANTS

 

 

 Extrait du mémoire de fin de formation de hatha yoga présenté par Emmanuelle LEBEGUE

  

 

 

 

 

 

Evenements

Aucun événement

Stages

Aucun événement